Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Oct

Mon village d'accueil est Caudiès-de-Fenouillèdes.

Publié par dubedat  - Catégories :  #villages frontières

Village de Caudiès-de-Fenouillèdes et l'église Notre Dame de Laval
Village de Caudiès-de-Fenouillèdes et l'église Notre Dame de Laval

Village de Caudiès-de-Fenouillèdes et l'église Notre Dame de Laval

Mon village d'accueil est Caudiès-de-Fenouillèdes. J'y habite depuis le 1er avril 2013.Géographiquement, nous sommes situés non loin de la frontière entre l'Aude et les Pyrénées Orientales. Caudiès-de-Fenouillèdes fait partie de ce territoire que les occitans appellent le Fenouillèdes. Une exception culturelle dans ce département d'origine catalane. Cette entité géographique s'étend vers l'Est, jusqu'à Estagel, première marche du Roussillon catalan.

Mon village d'accueil est Caudiès-de-Fenouillèdes. J'y habite depuis le 1er avril 2013.Géographiquement, nous sommes situés non loin de la frontière entre l'Aude et les Pyrénées Orientales. Caudiès-de-Fenouillèdes fait partie de ce territoire que les occitans appellent le Fenouillèdes. Une exception culturelle dans ce département d'origine catalane. Cette entité géographique s'étend vers l'Est, jusqu'à Estagel, première marche du Roussillon catalan.

Caudiès est donc bien dans le Fenouillèdes, dans le département des Pyrénées Orientales, sur le territoire d'une région voisine avec la Catalogne où on nous appelle, ici, en Fenouillèdes : "Les gavatx" (prononcez gavach). Le Fenouillèdes étant rattaché à l'occitanie, notre langue locale est donc la même que celle de nos plus proches voisins du Septentrion, l'Aude.

Caudiès-de-Fenouillèdes est traversé par la rivière la Boulzane qui s'écoule dans cette vallée du même nom, le long du Synclinal du.... Fenouillèdes, bien sûr!

Je constate que vous vous intéressez à ce territoire, pas si connu que çà, eh bien bravo!

suivez -moi dans mes pérégrinations et vous continuerez à découvrir en images le visage de ce "Pays" si insolite. D'ailleurs, pour vous mettre "l'eau à la bouche", voici, joint à mon texte, une image de Caudiès-de-Fenouillèdes, que j'ai captée un soir de début d'été 2013.

Alors, pour l'agrandir, à vos marques prêts ? Cliquez dessus. Merci!

Philippe Dubedat.

Caudiès-de-Fenouillèdes, capitale de la Viguerie. (C) Philippe Dubedat.
Caudiès-de-Fenouillèdes, capitale de la Viguerie. (C) Philippe Dubedat.

Caudiès-de-Fenouillèdes, capitale de la Viguerie. (C) Philippe Dubedat.

Ainsi que je le mentionnais dans un précédent article, on peut arriver à Caudiès-de-Fenouillèdes, en venant de l'Aude, soit, par le village de Lapradelle-Puilaurens, soit, par Quillan.

Si, tel est ce dernier choix, c'est la route du Col St-Louis qui nous ouvre la voie "royale" et l'on entre dans Caudiès par cette rue du même nom, dont l'image est jointe ci-dessous.

Aprés avoir quitté Caudiès-de-Fenouillèdes, en direction de Perpignan, on peut suivre parallèlement, l'ancienne route reliant Caudiès à St-Paul-de-Fenouillet.

De part et d'autre, s'étend la vigne sur des côteaux addossés aux pentes du Synclinal.

                                                                                                            Philippe Dubedat.

                                                             

Rue du Col St-Louis. Caudiès-de-Fenouillèdes. (C) Philippe Dubedat.Image de droite ancienne route reliant Caudiès à St-Paul-de-Fenouillet.Rue du Col St-Louis. Caudiès-de-Fenouillèdes. (C) Philippe Dubedat.Image de droite ancienne route reliant Caudiès à St-Paul-de-Fenouillet.

Rue du Col St-Louis. Caudiès-de-Fenouillèdes. (C) Philippe Dubedat.Image de droite ancienne route reliant Caudiès à St-Paul-de-Fenouillet.

Commenter cet article

À propos

Iconographie et textes sur l'environnement, les paysages et les hommes.