Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Oct

#le plateau du Roquefortès

Publié par dubedat  - Catégories :  #le plateau du roquefortès

Village de Roquefort-de-Sault.
Village de Roquefort-de-Sault.

Village de Roquefort-de-Sault.

Village de Le Bousquet depuis les hauteurs du Roc de Casteldos.
Village de Le Bousquet depuis les hauteurs du Roc de Casteldos.

Depuis les hauteurs du Roc de Casteldos, on peut apercevoir en contrebas, le village du Bousquet, situé à une altitude moyenne de 1100 m. Ce village est relié à la commune voisine d'Escouloubre via le Col de Garavel (prononcer GARABEL en occitan) à une altitude de 1262m.

Ce col se trouve au pied du Roc de Casteldos, site de l’ancienne forteresse d'Eskolobris entièrement ruinée.

On y trouve une belle croix de granit ancienne dont la partie supérieure fut retrouvée lors du percement de la route départementale D 17 au début du xxème, la partie inférieure et la base fut exécutée par un granitier local ; placée quelque temps au village de Le Bousquet elle fut replacée définitivement au passage du col. Les inscriptions dégradées par les intempéries sont peu lisibles.

Croix de granit au Col de Garabel Au milieu: Roquefort-de-Sault et Dourmidou sous les nuages.Image de droite: Le Bousquet.Croix de granit au Col de Garabel Au milieu: Roquefort-de-Sault et Dourmidou sous les nuages.Image de droite: Le Bousquet.Croix de granit au Col de Garabel Au milieu: Roquefort-de-Sault et Dourmidou sous les nuages.Image de droite: Le Bousquet.

Croix de granit au Col de Garabel Au milieu: Roquefort-de-Sault et Dourmidou sous les nuages.Image de droite: Le Bousquet.

Voilà bientôt la saison pour nous,mon épouse et moi-même, de partir à l'assaut des pics et d'autres lieux de vertige pour les photographier et vous en faire partager un peu du bonheur gratuit qu'ils nous procurent.
Ici, s'étend le Plateau du Roquefortès, tirant son nom du village de Roquefort-de-Sault; qui comme son nom nous l'évoque est rattaché au Pays de Sault.
Le Roquefortès est un plateau situé dans le département de l'Aude. C'est le troisième plateau constituant le pays de Sault. Situé entre 1 000 et 1 500 m d'altitude, il est cerclé de la haute vallée de l'Aude, qui s'enroule autour de lui dans des gorges étroites et raides sur ses parois Ouest, et Nord. Au Sud, il est délimité par le massif du Madrès qui s'élève à 2 469 m d'altitude. À l'Est, c'est le pic Dourmidou et le ruisseau de Bailleurs.
Cette vue circonscrit un territoire à la frontière de l'Ariège, de l'Aude, et des Pyrénées Orientales.

Hier soir, avec mon épouse,nous avons pris un peu de hauteur à la recherche de la partie sommitale du Roc de Casteldos, situé à une altitude de 1500 m.
Sous nos pieds se déroule le plateau du Roquefortes, avec au premier plan, le village du Bousquet, au loin, Roquefort-de-Sault.
Quelle joie avons-nous éprouvée lors qu’après avoir gravi une pente à 40° , nous découvrîmes, un peu essoufflés la brèche s'ouvrant sur le temps, et sur les vestiges de l'ancienne forteresse d'Eskolobris, un castrum de montagne daté du Haut Moyen Âge.
Ce lieu de défense et de surveillance était organisé en deux secteurs, une résidence seigneuriale séparée d'un village castral par un fossé. Il ne subsiste pas de véritables fortifications, mais de simples murettes de pierres sèches qui seraient demeurées en place depuis 1260, date de l'abandon des lieux de la famille Sauton pour actes d'hérésie et avant la création d'un nouveau village sur l'emplacement de l'actuel Bousquet.
A l'horizon, les nuages apportés par le Marin s'enroulent en écharpe sur les pentes du Tuc de Dourmidou.
Et toujours, cette odeur de thym et de cistes à la faveur d'un climat typiquement méditerranéen, et surtout la découverte d'un nouveau "petit paradis" parmi ces hauts lieus du Catharisme.

Philippe Dubedat.

Le village de Ste-Colombe-sur-Guette.

Ce matin de septembre les murmures de l'Ayguette, me contaient que cette petite rivière prend sa source sur le Massif du Madres et continue sa course bondissante dans la traversée du village de Sainte-Colombe-sur-Guette. En voici quelques images empreintes des lumières et des ombres qui se jouent à la surface des prairies des vallées et des versants où se tissent les liens les plus sacrés avec les gens du "Pays d'ici."
De la Montagne de Cabrixa aux ocres falaises du Bénal, l'écho des notes allègres qu'égrènent les cloches d'airain du clocher de ce village, rythmait mes pas à la montée d'un jour d'équinoxe, se partageant à part égale les heures claires et les heures sombres, sur le seuil endeuillé de l'été passé.

Philippe Dubedat

Village de St-Colombe-sur-Guette.
Village de St-Colombe-sur-Guette.Village de St-Colombe-sur-Guette.
Village de St-Colombe-sur-Guette.Village de St-Colombe-sur-Guette.

Village de St-Colombe-sur-Guette.

La Massif du Dourmidou. 1

Je dédie ces images à Corinne Cornet, qui fût ma stagiaire, restée fidèle à notre amitié et à l'amour des chevaux.
Hier soir, avec mon épouse, nous avons encore conquis un nouveau sommet de 1800m d'altitude.
Loin des hommes, en compagnie des fils du vent et des filles des nuages, certains sont venus vers moi sollicitant une tendre caresse sur le chanfrein, d'autres, sur ces chemins qui montent au ciel, nous ont offert l'unique fresque, celle des estives d'altitude où le soleil et l'ombre donnent tout le sens aux contrastes qui les opposent en taches mouvantes sur la toison brûlée de l'été passé.
La course des nuages dans ce grand ciel, le vent qui siffle sur les pierres de granit , le souffle qui se fait plus court, sont les vrais bonheurs gagnés au prix de l’effort, dans l'ivresse et la griserie des grands espaces, peut-être, le seuil du paradis...

Philippe Dubedat.

J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme...  Philippe Dubedat.
J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme...  Philippe Dubedat.
J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme...  Philippe Dubedat.
J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme...  Philippe Dubedat.
J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme...  Philippe Dubedat.
J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme...  Philippe Dubedat.

J'entends encore ici en ce haut lieu qui copie un peu la Lozère la clameur du peuple des champs d'urne... Et sous l'étoile qui perce les ténèbres, la même qui scintille au fonds des yeux des chevaux d'ébène.J'attends encore ici, le passage de l'ombre sifflante qui me regardera dans les yeux pour y voir chavirer mon âme... Philippe Dubedat.

Le massif du Dourmidou. 2

quelque part, sur les versants du "Tuc de Dourmidou," qui ressemble un peu à une montagne du Massif Central, la Boulzane prend sa source.
Telle une sève nourricière, et une ligne identitaire du Territoire, elle charrie encore les souvenirs du terroir et des derniers témoins à la tempe cendrée par le temps: "Des Gens, ici, Aujourd'hui."

Mais aujourd'hui est déjà hier. Alors, sachons regarder ce que désigne la pointe de leur index pointé sur les sommets et les vallées de ce territoire comme le lien indéfectible entre des paysages et des hommes, au carrefour du Pays de Sault, du Fenouillèdes, et du Capcir.

A la surface de velours de ces espaces de hautes estives, hérissées de pierres acérées sur lesquelles se déchirent le vent en de longs hurlements, à l'appel des blancs névés , à l'agonie des prairies constellées de fleurs sacrifiées aux morsures du zénith, j'irai encore sur toi fouler mes pas pour comprendre l'alliance de tous les contraires , oh toi," Dourmidou" dont pourtant ton doux nom de baptême, contient le mot dortoir, traduit de l'occitan.Le berger qui te regarde,te chante et t'évoque comme une montagne débonnaire.

Philippe Dubedat.

L'Ayguette en amont de Counozouls, sur la route du Col de Jau.

L'Ayguette en amont de Counozouls, sur la route du Col de Jau.

L'ayguette.

 

Ce cours d'eau est un affluent de l'AUDE. Il prend sa source sur le Massif du Madrès, longe la route du Col de Jau et Counozouls, puis traverse le village de Ste-Colombe-sur-Guette, plus bàs dans la vallée.

On peut voir dans le lit de ce cours d'eau d'importants blocs de granite.

Route du Col de Jau et les pentes du Tuc de Dourmidou.
Route du Col de Jau et les pentes du Tuc de Dourmidou.

Route du Col de Jau et les pentes du Tuc de Dourmidou.

Commenter cet article

À propos

Iconographie et textes sur l'environnement, les paysages et les hommes.